: 51 56 =>         : 50 52 =>         : 49 51 =>         : 43 49 =>         : 43 44 =>         : 30 32 =>         : 30 41 =>         : 27 41 =>         : 25 30 =>         : 22 30 =>        

Sermons du Vendredi >> Lducation spirituelle
 

   :Lducation spirituelle

   

Sermons du Vendredi

: Lducation spirituelle
:
: 02/01/2009   : 3694

Tlcharger la khotba : http://www.doross.net/Tarjama/education spirituelle.doc

Sermon du 14/11/2008

Lducation spirituelle


1re Partie


Nous vivons une priode de dfis. Dfis pour le jeune et pour l'adulte, pour les personnes ges, pour les femmes et pour les enfants. Nous avons donc grand besoin avant d'duquer les enfants d'duquer les plus gs. Malheureusement la plupart du temps nous n'apprenons pas de l'innocence de nos enfants. Au contraire nous leur enseignons nos erreurs et ils deviennent mauvais. Aujourd'hui nous allons parler d'un aspect trs important pour ne pas dire l'aspect le plus important de l'ducation c'est l'ducation spirituelle, l'ducation de la foi. Toutes les expriences dans les formations montrent que le meilleur moyen d'accder cette ducation c'est d'avoir une 33aquida (croyance) saine pure et authentique. Ici nous comprenons notre ncessit et notre besoin en la 33aquida car les curs ne peuvent connaitre le bonheur qu'en adorant et en vnrant notre crateur et notre seigneur.

D'ailleurs les prophtes ont t envoys avec l'ordre d'adorer Dieu. Allah a dit : "Nous avons envoy des prophtes et chaque prophte nous avons ordonn d'adorer Dieu et mpriser le taghout (l'idole)". Le tawhid, l'unicit est donc la base de la da3wa de chaque prophte, et c'est la premire action pour entrer dans l'islam et la dernire pour quitter la vie d'ici bas. Notre prophte Mohammad (sw) a pass toute sa vie dans ce chemin, appeler l'unicit de Dieu. C'est pour cela qu'il a combattu et il a demand ses compagnons de commencer par l'unicit lorsqu'ils appellent Dieu. Quand le prophte (sw) a envoy Mo3adh ibn Jabal au Ymen il lui a dit : "Tu vas auprs d'un peuple qui font partie des gens du livre donc la premire chose laquelle tu dois les appeler c'est l'adoration exclusive de Dieu et s'ils obissent informe-les qu'Allah leur a ordonn de pratiquer cinq prires par jour...". Sachez que le souci de l'enseignement de la 33aquida dans l'ducation et la formation c'est le chemin qu'a emprunt chaque prophte. Dans le coran propos de Noh avec son fils on nous dit : "O mon fils monte (sur le bateau) avec nous et ne sois pas parmi les mcrants". Dans d'autres versets propos des prophtes Abraham et Ya3coub : "Abraham recommanda ses fils ainsi que Ya3cob le fit avec les siens O fils, Allah a choisi pour vous la religion alors ne mourez qu'en tant soumis exclusivement Dieu". Ensuite dans la premire recommandation de Loqman son fils : "O mon fils n'associe point Dieu car associer Dieu est une grande injustice". Quant notre prophte Mohammad (sw) lorsqu'il recommanda son cousin germain ibn 3abbas il lui dit : "jeune garon je vais t'enseigner des paroles : prserve Dieu et il te prservera, prserve Dieu et il sera avec toi, lorsque tu demandes demande Allah et quand tu implores implore Dieu". C'est ainsi qu'on enracine la 33aquida dans le cur des enfants, en leur enseignant que tout vient de Dieu et qu'il est l'Unique qui seul nous vouons l'adoration.

Pour cette ducation il y a pour nous en la personne du prophte (sw) un modle suivre. Comme on doit le savoir suivre le prophte (sw) c'est adorer et obir Dieu et c'est acqurir la pit et la sagesse. Sa3id ibn Isma3il l'ascte a dit : "celui qui s'ordonne d'accomplir la sounna dans les actes et les paroles il parlera avec la sagesse et celui qui s'ordonne la passion parlera avec l'innovation car Allah a dit : "et si vous lui obissez vous serez guids". Sachez mes frres et surs que lorsque l'on a une 3aquida saine tout ce qui suivra dans les adorations et les actes seront galement bien appliqus. Le fait que certains parents ngligent l'enseignement de la religion leurs enfants et en particulier de la 3aquida dans leur ducation cela a pour consquence la dviance des enfants. Le savant Ibn Alqayyim a dit : "celui qui n'enseigne pas son enfant ce qui est utile et l'abandonne de manire vaine il fait beaucoup de mal et la plupart des enfants qui dvient c'est tout d'abord cause des parents qui les ngligent et ne leur enseignent pas les obligations et les traditions de cette religion". Sachez que se soucier de cet aspect dans l'ducation est un moyen de protger notre communaut et ses membres de l'garement". Un jour un homme reprocha l'imam A3mach de toujours s'occuper des enfants, il lui dit : "qu'as-tu toujours tre entour d'enfants", l'imam lui dit : "tais-toi! Ces enfants protgent pour toi ta religion".

Par ailleurs s'occuper de l'ducation des enfants et s'en soucier avec les bonnes mthodes c'est accomplir ce que la plupart des savants nous ont recommand. Ibn Alqayyim disait : "quand l'enfant commence parler apprenez lui d'abord dire la ilaha illa llah et Mohammad est son messager et que les premires choses qu'ils entendent soient la connaissance de Dieu, son unicit et qu'il est sur Son trne et qu'il les observe et entend ce qu'ils disent...". L'arme de l'ducateur et du formateur c'est la science religieuse. Si l'ducateur ne connait pas sa religion ses enfants grandiront avec des lgendes, des contes dormir debout, et des innovations et cela peut aller jusqu' la grande idoltrie. Quand nos jeunes commettent des erreurs dans la 3aquidah c'est que pour la plupart ils les ont hrites de leurs parents. Ils gardent ces erreurs jusqu' ce qu'Allah mette sur leur chemin quelqu'un qui leur enseignera le bien ou alors pour d'autres ils meurent avec leur garement. Le parent ignorant est une barrire entre la vrit et ses enfants et dans certains cas il hara ses enfants s'ils ne le suivent pas dans son erreur et son garement.

Ensuite enseigner la 3aquida au petit est un meilleur moyen pour qu'elle soit accepte trs tt et applique par l'individu. Il est dit : "enseigner aux enfants c'est comme graver dans la pierre" c'est une mtaphore pour montrer que tout ce qui sera dit l'enfant sera retenu et grav dans leur mmoire. C'est pour cela que nous voyons dan la plupart des autres religions, les sectes ou les diffrents modes de vie ou de pense, leurs adeptes s'attachent enraciner chez leurs enfants ds leur plus jeune ge leurs dogmes. Les chiites qui dtestent les compagnons du prophte (sw) et les insultent, ils enseignent leurs enfants la haine envers les compagnons tel point que certains d'entre eux lorsqu'ils perdent leur jouets ou qu'ils sont cachs et quand ils les rclament ils leurs disent : "c'est boukair qui te la pris" (boukair est un diminutif de Abou bakr).

Enfin je dis que ce monde dans lequel nous vivons est devenu un petit village avec tous les moyens de communications modernes, un petit monde dans lequel circulent toutes sortes d'ides qui s'opposent aux valeurs et aux principes de notre 3aquida. Il faut donc imprativement que le musulman se cultive dans sa religion afin que chaque individu puisse faire face aux diffrentes mauvaises ides qui sont vhicules. Joundoub Alboujali qu'Allah l'agre tait un enfant au temps du prophte a dit : "Alors que nous tions des  enfants (juste avant l'adolescence) nous apprenions la foi avant le coran puis nous apprenions le coran qui nous permettait d'augmenter notre foi mais vous aujourd'hui, vous enseignez le coran avant la foi". Aujourd'hui c'est galement ce qui se passe, beaucoup apprennent le coran sans ne rien connaitre de l'islam ou d'Allah.

2me Partie


Ecoutons prsent quelques chantillons du modle prophtique dans l'importance de l'enseignement de la 3aquidah dans la foi et la croyance. Ibn Abbas rapporte que le prophte (sw) enseignait ses petits fils Hassan et Houssayne des paroles et il leur disait que leur anctre Abraham les enseignait Ismail et Isshac : "O mon Dieu je te demande protection travers tes paroles parfaites contre tout diable, contre la vermine et contre tout mauvais il". Il leur enseignait donc avec cette invocation de s'attacher Allah et de lui demander protection contre tout ce qui est mauvais.

Il est rapport que Houssayne ibn Ali avait pris une datte parmi les dattes qui provenaient de l'aumne et il l'a mis dans sa bouche et le prophte (sw) le regarda et lui dit "kikh kikh! (c'tait une faon de montrer son dgout) Ne sais-tu pas que nous ne nous nourrissons pas de l'aumne", on voit ici comment le prophte (sw) enseigne ses petits enfants la haine et le dgout de l'illicite.

Le troisime hadith, le prophte (sw) a dit : "Quand vient la nuit reprenez vos enfants et faites-les entrer car les diables se rpandent et quand est passe une partie de la nuit laissez-les". Ici on voit comment le prophte (sw) s'est souci de nous montrer la manire d'viter que le mal ne touche nos enfants.

Le quatrime hadith : ibn Omar ibn Abi Salam rapporte que lorsqu'il tait enfant il mangeait un peu partout dans l'assiette et le prophte (sw) lui dit : "O enfant, quand tu manges commence par dire bismillah, mange de ta droite et devant toi".

Le cinquime hadith : nous en avons dj cit une partie c'est lorsque le prophte (sw) a dit : "O enfant prserve Dieu et il te prservera, prserve Dieu et tu le trouveras avec toi, quand tu demandes demande Allah et quant tu implores implore Allah et sache que si toute la nation se rassemblait pour te faire un seul bien ils ne pourraient t'tre utiles que si Allah l'a dcrt pour toi".

Le sixime hadith : Hassan dit : "le prophte (sw) m'a enseign des paroles que je dis lors des invocations du qounout : Allahoumma hdini fimane hadayta wa 3afini fimane 3afayta wa tawwallini fimane tawwallayta wa barikli fi ma a3tayta wa qini wa srif 3anni charra ma qadayta fa innaka taqdi wala youqda 3alayka innahou la yadhilou man walayta wa la ya3izzou man 3adayta tabarakta rabbana wa ta3alayta" (O mon seigneur guide-moi parmi ce que tu guides, guris-moi parmi ceux que tu guris prends-moi en main parmi ceux que tu prends en main et mets la bndiction dans ce que tu me donnes et protge-moi et prserve-moi le mal que tu as dcrt car tu es celui qui dcrte et personne ne dcrte en dehors de Toi, celui que tu prends en main ne saurait tre humili et celui qui tu es hostile ne saura tre puissant, Ton nom est bni et Tu est le plus haut".

Le septime hadith : selon Anas le prophte (sw) m'a dit : "O enfant lorsque tu rentres chez toi dis : Assalamou 3alaykoum car c'est une bndiction pour toi et ceux de chez toi".

Le huitime hadith : lorsque le verset qui dit : "O vous qui avez cru, protgez-vous et vos familles de l'enfer..." a t rvl au prophte (sw), il l'a rcit ses compagnons pendant une nuit et un jeune s'est vanoui, le prophte (sw) a alors mis sa main sur son cur et il a senti que son cur battait encore il lui a alors dit : "dis la ilaha illallah" et le jeune l'a dit puis le prophte (sw) lui a permis le paradis.

Le neuvime et dernier hadith : on rapporte qu'un jeune juif travaillait pour le prophte (sw) et un jour il est tomb gravement malade alors le prophte (sw) lui dit : "deviens musulman dit la ilaha illallah" et l'enfant s'est mis regarder son pre pour savoir s'il le laissait faire ou pas et le pre dit "Obis Aboulqassim (c'est--dire le prophte (sw))" et il mourut et le prophte (sw) dit : "louange Allah qui m'a utilis pour le sauver de l'enfer". Puis il demanda ses compagnons de prier la prire funraire pour le mort.

< < Sermons du Vendredi

Les remdes aux conflits conjugaux
Le respect des parents
Les conflits conjugaux
Lducation entre gterie et svrit
Avoir des enfants et leur donner leurs droits
LIslam facilite le mariage
La famille et son organisation
Les remdes face la fornication et ladultre
La fornication : ladultre et lhomosexualit
Lalcool et la drogue


: 0